Nanterre et notre quartier

Histoire et photos de notre quartier :

1 La Défense hier La Défense hier  (1958 / 1960)

Nanterre dans les années 2000

2 La Defense aujourd'hui La Défense aujourd’hui  (2014)

3 La Défense demain La Défense demain (2020 / 2022 ?)

Nanterre naquit il y a 2000 ans et longtemps la cité fut un village celtique , restant fidèle à une tradition rurale. Entre les deux guerres, la plaine champêtre de Nanterre s’industrialise de plus en plus. Dès 1950 apparaissent les premiers bidonvilles, habités par les ouvriers le plus souvent d’origine maghrébine. En 1965, près de 10.000 personnes y sont recensées (10% de la population de Nanterre). Ces personnes sont relogées progressivement dans des immeubles construits dans le cadre des projets d’aménagement de la Défense. Cette opération d’urbanisation sur 750 hectares est menée par l’EPAD (Etablissement pour l’Aménagement de la Défense) crée en 1958. Le plan d’aménagement approuvé en 1964 applique les théories fonctionnalistes, remis en question plus tard. Les tours d’habitation prévoient un habitat très dense, des vastes terrains sont réservés aux parcs. En 1968, est réalisée l’Ecole nationale d’architecture, dessinée par les architectes Jacques Kalisz et Roger Salem. Un peu plus tard, en 1979 naitra le Vallona à l’architecture pyramidale.

L’histoire de Nanterre en images :

 

Début de construction de la Préfecture et futur emplacement du Vallona

4 Naissance de la Préfecture et futur emplacement du Vallona

Ici naitra Le Vallona  (les rues Pablo Neruda et Salvador Allendé sont ébauchées)

1970 Préfecture

Année 1970 Construction de la Préfecture

PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE, NANTERRE, 1971

ROND-POINT DE LA DEFENSE, 1962

Le CNIT en 1962

 

Les bidonvilles de Nanterre :

Ils ont marqué la ville de Nanterre dans les années 60.

Apparus dès 1953, les bidonvilles de Nanterre ont hébergé jusqu’en 1972 plus de 14 000 personnes à leur apogée issus majoritairement de l’immigration nord-africaine mais aussi portugaise et espagnole venus reconstruire le pays. Pour lutter face à cette pauvreté il sera vite décidé de construire des cités dites de « Transit » pour loger temporairement les populations dans l’attente de leur attribuer un logement pérenne en HLM. Souvent considérés comme étant des gethos par leurs occupants, ces derniers bâtiments qui se voulaient comme provisoires ont disparu du paysage nanterrien en 1985.

bidonville cnit      SERIE BIDONVILLE

1968_VUE_DEPUIS_ROUTE

bidonville

Ci  après le lien sur la construction de la Préfecture http://archives.hauts-de-seine.net/archives/expositions-virtuelles/naissance-dun-departement-1964-1987/  

La résidence, le parc, les habitants….