La résidence et sa gestion

 

Sainte-Geneviève
Sainte-Geneviève

La Résidence Le Vallona est située aux numéros 2 à 20 de la rue Salvador Allende, 92000 Nanterre ainsi que square de la Brèche et allée du Tertre

Elle est à 2 pas de la Préfecture des Hauts de Seine, et à quelques centaines de mètres de la Grande Arche du quartier d’affaires de la Défense.

La station de RER Nanterre Préfecture est à 7 minutes à pied, à droite en sortant de l’immeuble ; Grace à cela vous êtes en 15 minutes à Paris, place de l’Etoile.

Le Vallona, qui a vu arriver ses premiers habitants en avril 1979, est composé d’un peu plus de 500 logements répartis entre copropriétaires, locataires et un foyer d’accueil réservé à des jeunes de 18/25 ans en insertion sociale et professionnelle (Relais Accueil Vallona).  Il existe également des espaces de bureaux occupés actuellement par une dizaine d’entreprises.

La répartition des logements est la suivante :

  • Propriétaires : 52 appartements et 25 pavillons
  • Locataires : 360 appartements
  • Foyer d’accueil : 68 studios
  • Les appartements vont du studio (35 à 50 m²) au 6 pièces ( 130 m²)

Ci-joint plan de masse de la résidence (clic sur image pour agrandir)

 Plan masse du Vallona

Le tableau organigramme ci après met en exergue les interactions entre les différents intervenants ( bailleur, co-propriétaires, gardiens, intendants, syndic, locaux communs résidentiels etc )

clic ci dessous pour visualiser l’organigramme :

organigramme-gestion-fevrier-2014

 

Du fait de sa taille et de sa structure complexe, le fonctionnement de notre immeuble n’apparaît pas toujours clairement à beaucoup d’entre vous. C’est pourquoi nous avons souhaité vous communiquer les quelques informations suivantes.

L’organigramme que vous trouverez dans notre blog met en évidence la complexité de gestion due à la mixité des occupants, propriétaires et locataires, rendant plus difficile la prise de décisions importantes. Voici quelques explications à ce sujet :

L’OGIF, principal propriétaire des appartements en location est seul décideur en ce qui concerne les travaux d’amélioration ou d’entretien jugés nécessaires dans ses appartements (électricité, radiateurs, huisseries, plomberie, sanitaires, etc…)

  • Concernant les parties communes, l’OGIF, ne peut décider seul des travaux importants tels que ravalements, isolation et étanchéité des terrasses, ascenseurs, etc… En pareils cas, les copropriétaires (incluant l’OGIF), réunis en assemblée générale annuelle autorisent ou non ces travaux. Rappelons que l’OGIF, bien que propriétaire d’environ 75% de l’immeuble, ne détient, conformément à la loi, que 50% des droits de vote.
  • Une fois les décisions prises, le Syndic de la copropriété (actuellement Immo de France) signe avec les entreprises choisies les contrats relatifs aux travaux d’entretien (ménage, espaces verts,…) et à ceux plus importants votés par l’AG (ravalement de façade, remplacement des fenêtres, des portes palières … etc )
  • Le conseil syndical de la copropriété peut toutefois faire procéder à des travaux nécessités par l’urgence, ou dont le montant n’excède pas un montant limité.Ce processus un peu compliqué mais que l’on retrouve dans toutes les copropriétés explique certaines lenteurs dans les prises de décisions, l’OGIF apportant son expertise pour convaincre les autres copropriétaires de la pertinence de ses choix. Il a gain de cause la plupart du temps dès lors que la voix d’un seul copropriétaire s’ajoute à ses 50%. Notons cependant que certains sujets nécessitent une majorité plus importante et donc l’assentiment d’un plus grand nombre de copropriétaires.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

La résidence, le parc, les habitants….