Archives pour la catégorie info quartier

Réunion de quartier « Terrasses et Croissant »

Mardi 19 février a eu lieu dans la salle de quartier de l’université une rencontre d’une heure et quart avec les promoteurs Nacarat pour le Croissant (immeuble Altana), Bouygues pour les nouveaux bâtiments au bout des terrasses en face de l’université et du RER et un représentant de Paris La Défense.

Environ une soixantaine de participants dont un représentant de l’ARV.

Pour le Croissant (Bd de Pesaro), finition des bâtiments et des abords fin septembre 2019 (mais après la rentrée scolaire, ce qui constitue en retard par rapport au programme initial et gêne les familles). 73 logements dans un immeuble de 14 étages en accession à la propriété et 57 logements sociaux dans le bâtiment juste à côté (10 étages).

La construction d’une Ecole Supérieure va commencer en décembre 2019.

La rénovation totale du Croissant ne sera toutefois pas achevée avant fin 2022 (destruction du dernier parking aérien, construction de nouveaux immeubles, etc…).

Au niveau de la Jetée Chemetov (construite il y a 33 ans), rien de prévu d’ici la fin de l’année.

S’agissant de l’ancienne école d’architecture, 4 projets de promoteurs sont en lice sans que rien ne semble encore avoir été décidé (mais pas de restaurant-école comme cela avait été un temps envisagé).

Pour ce qui est des bâtiments près du RER Université :

Dans un premier temps, 175 logements seront livrés en avril 2019 (50/50 propriétaires, 50 % social).

Puis des bureaux, un complexe cinéma, des parkings, des logements, des commerces vont s’implanter d’ici le printemps 2020.

A noter tout de même, la « manifestation » de résidents (copropriétaires et locataires sociaux de l’office municipal d’HLM) des Terrasses 35-113 qui ont interpellé les représentantes du promoteur Bouygues. Trois bâtiments terminés il y a moins de 3 ans et dont la fourniture de chauffage, d’eau chaude et même d’eau potable est aléatoire et le plus souvent en dysfonctionnement : nouveaux systèmes plus écologiques mais pas au point.

Enfin, des espaces publics paysagers (pourquoi pas des jardins partagés, des ruches) seront ouverts à partir de mai 2019 en bas de ces terrasses.

 

Visite de l’école de danse

L’École de Danse d’aujourd’hui est née avec Claude Bessy, directrice de 1972 à 2004, qui lui a donné son autonomie pédagogique avec son installation à Nanterre.
Vendredi après-midi 14 septembre, veille des Journées du Patrimoine, l’Ecole s’est ouverte aux Nanterriens et nous avons été plusieurs du Vallona à en profiter, et ce pendant près de 3 heures.
Celle-ci regroupe depuis 31 ans près de 130 élèves de 8 à 18 ans. Le bâtiment regroupe des salles d’école primaire, de collège et de lycée avec des enseignants extérieurs ; la scolarité ‘traditionnelle’ intervient le matin à partir de 8h30 et est gratuite.
Le bâtiment comprend aussi un internat puisque la plupart des élèves sont internes.
Et enfin bien sûr, le bâtiment regroupe les salles de danse ou d’expression musicale dans lesquelles les élèves ont cours tous les après-midis avec des enseignants, quasiment tous danseurs-étoiles. Là aussi, l’enseignement est gratuit et la plus grande partie de l’équipement est fourni par l’Ecole.
La sélection est sévère, en particulier à l’entrée (1 sur 10 est admis), mais c’est tout au long de la scolarité que les élèves doivent faire preuve de motivation et d’adaptation.
Nous avons pu assister à divers cours et même pu applaudir les prestations de certains.
Enfin, une démonstration a eu lieu dans l’auditorium en présence de plusieurs professeurs et de la directrice qui a bien voulu répondre aux questions du public.
Nous ne pouvons que vous conseiller de guetter les prochaines visites ; c’était passionnant !

Novaxia a acquis l’ancien siège de l’INPI

Suite à notre article du 2 mai 2018 quant à l’abandon du projet d’un hôtel de luxe en face du Vallona, et d’une résidence hotelière jouxtant la brasserie Carp Diem, Novaxia vient d’acquérir l’ancien siège de l’INPI à Nanterre, dans le quartier des Terrasses de l’Arche.

L’immeuble vide depuis plusieurs années doit faire l’objet d’une lourde rénovation.

Novaxia, leader du capital développement immobilier, a annoncé avoir fait l’acquisition d’un immeuble au 32 rue des Trois Fontanot à Nanterre auprès de son ancien occupant, l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Situé à quelques encablures de La Défense, l’immeuble de 5 329 mètres carrés était vacant depuis le départ de l’institut en octobre 2012. Obsolète, le bâtiment construit au début des années 80 va être complètement rénové et transformé pour répondre « aux nouveaux usages ». La livraison est prévue fin 2020.

« Le marché poussait à le démolir, mais chez Novaxia, nous privilégions chaque fois que possible la réhabilitation, qui limite l’impact environnemental et préserve la valeur patrimoniale », indique Joachim Azan, président de Novaxia.

La restructuration de l’immeuble de six niveaux prévoit entre autres de supprimer l’étage autrefois réservé aux archives et de démolir des planchers existants. La façade sera repensée avec un nouvel habillage. Durant cette réhabilitation, la société entend à la fois réutiliser une partie des matériaux existants et réduire les nuisances liées aux travaux pour les populations voisines du chantier.

« Chaque projet de Novaxia intègre, en plus des traditionnels critères financiers, des enjeux environnementaux et sociaux, et propose des solutions pour y répondre, précise Joachim Azan. C’est ce qui rend notre méthodologie unique ».

 

 

Enquête publique (Projet Tour des Jardins de l’Arche)

Suite à notre article publié en janvier 2017 dans le présent blog, une enquête publique est lancée pour donner son avis sur le projet de la Tour des Jardins de l’Arche.

Pendant un mois se tient aux mairies de Nanterre, Courbevoie et Puteaux mais aussi sur internet l’enquête publique relative au projet de la Tour des Jardins de l’Arche.

Dans quelques années, cette tour viendra s’ajouter à la skyline de La Défense. Dévoilé il y a tout juste un an par son promoteur, l’ADIM, la filiale de développement immobilier du groupe Vinci, le projet de la Tour des Jardins de l’Arche conçu par l’architecte Jean Mas (Atelier 2/3/4) est depuis ce mardi 22 mai soumis à une enquête publique d’un mois.

Cette étape indispensable à l’obtention du permis de construire permet à n’importe qui de prendre connaissance de ce projet situé sur le territoire de Nanterre, à l’arrière de l’Arche le long du boulevard de La Défense entre la Paris La Défense Arena (le nouveau nom de la U Arena) et le cimetière de Neuilly.

L’édifice de 62 884 mètres carrés constitué de cinq blocs comprenant 54 niveaux doit sortir de terre d’ici 2022. La partie basse du gratte-ciel accueillera un centre de conférences et un espace de fitness. Dans la seconde partie de la tour seront créés 17 548 mètres carrés de bureaux. Les troisième et quatrième blocs doivent eux, héberger sur plus de 45 000 mètres carrés deux chaines d’hôtels du groupe IHG (Staybridge, Crowe Plaza et Holiday Inn) représentant  718 chambres. Enfin le dernier bloc en verre situé au sommet du building sera destiné aux loisirs avec un restaurant et rooftop. Une piscine panoramique offrant une vue imprenable et vertigineuse sur La Défense mais aussi sur la capitale et sa Tour Eiffel doit également être créée.

Si le bâtiment sera édifié à Nanterre, les villes de Puteaux et Courbevoie, étant voisines du projet sont concernées par cette enquête publique qui s’achèvera le 22 juin prochain. En plus de pouvoir consulter librement le dossier en mairie et d’y consigner leurs remarques dans un registre, le public pourra rencontrer un commissaire enquêteur mandaté spécialement pour cette opération. Deux permanences dans chacune des trois mairies seront ainsi assurées : à Courbevoie (le vendredi 25 mai de 14 heures à 17 heures et le samedi 16 juin de 9 heures à 11h45), à Nanterre (le mardi 22 mai de 9 heures à 12 heures et le jeudi 7 juin de 14 heures à 17 heures) et à Puteaux (le lundi 28 mai de 9h30 à 12 heures et le vendredi 22 juin de 14 heures à 17 heures).

Et pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer il est également possible de consulter librement le dossier complet de cette enquête sur le site internet www.tja-nanterre-enquetepublique.fr.

 

La U Arena se fait un nouveau nom

L’enceinte où évolue le Racing 92 et qui accueille aussi des spectacles vient de prendre le nom de « Paris La Défense Arena ». Un accord pour les dix ans à venir a été trouvé.

La U Arena de Nanterre (Hauts-de-Seine), où évolue le club de rugby du Racing 92, a été rebaptisée « Paris La Défense Arena ». L’enceinte prend ainsi le nom de l’entité en charge du quartier d’affaires depuis le 1er janvier dernier, issue de la fusion de Defacto et de l’Epadesa.

3 millions d’euros par an plus une part variable

Ce contrat de nommage court sur une période de dix ans pour un montant annuel de 3 M€. S’y ajoute une part variable en fonction, notamment, du nombre de billets vendus dans cette arène, qui peut atteindre les 40 000 places soit la plus grande salle de concerts couverte d’Europe.

Ce nouveau nom a en tout cas le mérite de l’originalité par rapport aux autres enceintes récemment « parrainées » en France. Car jusqu’à présent, que ce soit à l’Orange Vélodrome de Marseille, au Groupama Stadium de Lyon ou à l’Accor Hôtel Arena de Paris, ce sont des sociétés privées qui donnaient leurs noms aux équipements. Là, ce sera un établissement public, même si des banques et des assureurs étaient aussi sur les rangs.

De quoi rayonner à l’international

Dans quel but ? Renforcer la notoriété et l’attractivité du quartier d’affaires, lancé dans une compétition mondiale pour attirer toujours plus d’investisseurs. Une récente étude du cabinet d’audit Ernst & Young place ainsi La Défense en quatrième position dans un classement mondial des quartiers d’affaires. Il arrive derrière la City de Londres, New York et Tokyo, mais devant Francfort, grand rival du moment dans la chasse aux entreprises tentées de quitter le Royaume-Uni après le Brexit.

L’étude pointait notamment que « la capacité à attirer et à retenir les talents » est le point le plus important aux yeux des décideurs pour s’implanter dans un quartier d’affaires. Et que l’offre événementielle et de loisirs y participait grandement. En accolant son nom à un équipement à dimension internationale – un tiers des billets vendus pour les concerts des Rolling Stones en octobre dernier ont été achetés à l’étranger -, le quartier d’affaires envoie un signal fort dans ce sens.

A noter que ce sera la deuxième fois que l’enceinte de Nanterre change de nom, puisqu’elle avait été appelée Arena 92 lors de sa construction. La dénomination U Arena, en lien avec sa forme incurvée, a toujours été présentée comme provisoire en attendant un généreux sponsor. Le voilà choisi.

Hôtel et Résidence hôtelière face au Vallona

Le projet d’hôtel de luxe 4 étoiles, avec spa et piscine dont nous avions largement fait écho ne verra certainement pas le jour, tout du moins dans le moyen terme, le Groupe Accor n’ayant à priori pas validé ce projet.

Les travaux sont donc mis en stand by.

Le projet d’une résidence hôtelière, à coté de la brasserie Carp Diem est également abandonné malgré le volumineux dossier déposé en mairie que nous avions pu consulter.

La police de proximité arrive dans six quartiers de Nanterre

L’organisation de la police de sécurité du quotidien (PSQ), qui sera mise en œuvre dans toute la France, sera testée dans la ville préfecture des Hauts-de-Seine d’ici l’été.

« La police de sécurité du quotidien, c’est partout. C’est une nouvelle doctrine pour une police plus proche des habitants, plus partenariale, mieux organisée, mieux équipée, plus connectée », explique Michel Delpuech, actuel préfet de police de Paris et ancien préfet des Hauts-de-Seine. Lequel a demandé à la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) de « travailler à l’organisation locale. »

La ville de Nanterre -comme quelques autres circonscriptions de Paris ou de petite couronne- a été sélectionnée pour tester ce nouveau mode de travail, d’ici l’été.

Policiers en VTT

Des fonctionnaires, regroupés au sein d’une brigade territoriale de contact (BTC), auront notamment pour mission d’être très présents dans les quartiers. « Je veux développer les brigades en VTT. Mais il ne s’agit pas de d’avoir des policiers en VTT partout. Nous voulons une police sur mesure. On adapte le mode de patrouille et le mode de présence aux quartiers, précise le préfet de police de Paris. A Nanterre, dans le grand parc André Malraux, cela s’y prête ».

 

Tours jumelles La Défense

Plus hautes tours d’Europe : le mégaprojet relancé

Mardi, le promoteur russe Emin Iskenderov, PDG du groupe Hermitage Plaza, tiendra une conférence de presse au MIPIM de Cannes, le salon international de l’immobilier d’entreprise. Il y détaillera le calendrier et le modèle de financement de son colossal programme, le long de la Seine, à l’entrée de La Défense. Estimés à trois milliards d’euros, ses deux gratte-ciel jumeaux de 320 mètres de haut – « soit 16 m de plus que The Shard de Renzo Piano à Londres » – doivent abriter 448 appartements de standing, 40.000 m2 de bureaux, un hôtel 5 étoiles de 200 chambres, une douzaine de restaurants, une salle de concert, une galerie d’art, une piscine, un belvédère, des bars et commerces de luxe… « Nous serons en mesure de livrer nos tours pour les JO de 2024. Le chantier devrait démarrer avant l’été. Après dix ans de difficultés, nous voyons enfin les choses en rose »,

Parc Nord et simulation de la RD 914

Mitoyen de La Défense, le Parc Nord est un quartier neuf, en plein renouvellement. II compte deux importants pôles d’emploi, les Groues et les Terrasses qui lui permettent de tripler sa population en semaine. Situé au nord du parc André Malraux, il accueille 5 970 habitants. Un chiffre appelé à augmenter rapidement car le quartier abrite les plus vastes projets de logements de la ville.

Transformation du Boulevard de la Défense en un boulevard urbain sécurisé :

Ce projet vise à mettre en place des aménagements de voirie de qualité, visant à diminuer la vitesse des véhicules,  assurer la sécurité des usagers, améliorer la sécurité des cheminements piétons en créant des traversées piétonnes. De larges trottoirs et des carrefours optimisés faciliteront le déplacement des piétons et des personnes à mobilité réduite.

La mise en double sens de la RN314 permettra de rejoindre le boulevard Circulaire depuis le boulevard de la Défense, et nécessitera un réaménagement du carrefour avec l’avenue Fançois Arago, dans la continuité paysagère avec la place Nelson Mandela.

En vidéo, simulation de la RD 914 en 2×2 voies , cliquez ci après

https://youtu.be/-i29QJUeMFs

 

 

Patinoire sur le toit de la Grande Arche

Une patinoire s’installe sur le toit du quartier d’affaires, et plus précisément sur la promenade du toit de la Grande Arche.
Suspendu à 110 mètres de hauteur, venez glisser sur la glace tout en profitant d’une vue panoramique unique à 360°, dès le 15 décembre 2017 et jusqu’au 14 janvier 2018, tous les jours de 10h à 19h (avec des nocturnes).

                                             

 Au programme animer votre visite sur le toit : sky bar, vin et chocolat chaud, crêpes, champagne et musique !

Infos pratiques 
Accès à la patinoire inclus dans le prix de la montée (10 euros pour un adulte et 5 euros pour un enfant)
3€ la location de patins (gants obligatoires)
Infos et réservations et au 01.40.90.52.20