Jeux Olympiques 2024 à l’U Aréna

La grande enceinte multimodale dont les travaux sont en cours d’achèvement hébergera pour les jeux 2024 les épreuves de gymnastique  et de gymnastique rythmique ainsi que les épreuves de trampoline.

nb : à ce jour l’incertitude demeure sur le lieu où se dérouleront les épreuves d’haltérophilie ( U Aréna ou Zénith de Paris ? )

Gymnastique

La gymnastique artistique est introduite dès les premiers Jeux Olympiques de 1896 à Athènes.

Les compétitions féminines sont : les barres asymétriques, la compétition par équipes, le concours multiple individuel, les exercices au sol, la poutre, le saut de cheval.

En 2004, aux Jeux Olympiques d’Athènes, Emilie Le Pennec, originaire de Nanterre, devient championne olympique aux barres asymétriques. Elle est la première française championne olympique de gymnastique.

Les compétitions masculines sont : les anneaux, la barre fixe, les barres parallèles, le cheval d’arçons, la compétition par équipes, le concours multiple individuel, les exercices au sol, le saut de cheval.

Gymnastique rythmique

Discipline uniquement féminine, la gymnastique rythmique est relativement récente puisque apparue aux Jeux de Los Angeles en 1984. Sur un programme exécuté au sol, les gymnastes utilisent plusieurs engins d’adresse : corde, ruban, cerceau, ballon, massue.

Trampoline

Le trampoline apparait dans les années 1930 mais ne s’implante en France que vers la fin des années 1960. Acrobatique, la pratique du trampoline peut se réaliser en individuel ou en synchronisé. Les athlètes doivent enchaîner dix éléments sans répéter deux fois la même acrobatie, ni effectuer une chandelle intermédiaire entre deux éléments. A chaque élément, l’enjeu est de multiplier et diversifier les rotations du corps dans l’espace (vrilles et saltos).

Le trampoline est discipline olympique depuis les Jeux olympiques de Sydney en 2000.

 

Laisser un commentaire