Réunion de quartier « Terrasses et Croissant »

Mardi 19 février a eu lieu dans la salle de quartier de l’université une rencontre d’une heure et quart avec les promoteurs Nacarat pour le Croissant (immeuble Altana), Bouygues pour les nouveaux bâtiments au bout des terrasses en face de l’université et du RER et un représentant de Paris La Défense.

Environ une soixantaine de participants dont un représentant de l’ARV.

Pour le Croissant (Bd de Pesaro), finition des bâtiments et des abords fin septembre 2019 (mais après la rentrée scolaire, ce qui constitue en retard par rapport au programme initial et gêne les familles). 73 logements dans un immeuble de 14 étages en accession à la propriété et 57 logements sociaux dans le bâtiment juste à côté (10 étages).

La construction d’une Ecole Supérieure va commencer en décembre 2019.

La rénovation totale du Croissant ne sera toutefois pas achevée avant fin 2022 (destruction du dernier parking aérien, construction de nouveaux immeubles, etc…).

Au niveau de la Jetée Chemetov (construite il y a 33 ans), rien de prévu d’ici la fin de l’année.

S’agissant de l’ancienne école d’architecture, 4 projets de promoteurs sont en lice sans que rien ne semble encore avoir été décidé (mais pas de restaurant-école comme cela avait été un temps envisagé).

Pour ce qui est des bâtiments près du RER Université :

Dans un premier temps, 175 logements seront livrés en avril 2019 (50/50 propriétaires, 50 % social).

Puis des bureaux, un complexe cinéma, des parkings, des logements, des commerces vont s’implanter d’ici le printemps 2020.

A noter tout de même, la « manifestation » de résidents (copropriétaires et locataires sociaux de l’office municipal d’HLM) des Terrasses 35-113 qui ont interpellé les représentantes du promoteur Bouygues. Trois bâtiments terminés il y a moins de 3 ans et dont la fourniture de chauffage, d’eau chaude et même d’eau potable est aléatoire et le plus souvent en dysfonctionnement : nouveaux systèmes plus écologiques mais pas au point.

Enfin, des espaces publics paysagers (pourquoi pas des jardins partagés, des ruches) seront ouverts à partir de mai 2019 en bas de ces terrasses.

 

Laisser un commentaire