L’innovation au service de la mobilité urbaine

Aux heures de pointe, le parvis de La Défense devient, par endroit, un petit fleuve de piétons grossi par les 500 000 visiteurs qui le parcourent en moyenne chaque jour. C’est dans cet environnement pour le moins complexe que le Syndicat des transports d’Ile-de-France  (STIF) a lancé, début juillet 2017, une nouvelle expérimentation de navette autonome.

Trois de ces navettes électriques sans chauffeur ont pris d’assaut les allées du premier quartier d’affaires européen. De quoi mettre à rude épreuve les capteurs et toute l’intelligence embarquée des véhicules. Ceux-ci sont dotés d’un GPS ultra perfectionné de dernière génération relié en permanence à une dizaine de satellites, ce qui leur permet d’avoir une précision de quelques centimètres sur leur trajet composé de rails virtuels.

De nombreux capteurs, caméras, antenne de positionnement satellitaire, radars etc … permettent d’identifier tous les types d’obstacles fixes ou mobiles (poteaux, piétons)

Du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures, deux navettes – accessibles à tous et gratuites – tâcheront de se frayer un chemin, à la vitesse d’un jogger qui trottine (7 kilomètres/heure). Les engins de 5 mètres de long et pouvant emporter 15 personnes passeront toutes les dix minutes aux heures les plus denses. Partant de la Grande Arche, l’une ira vers le Pôle universitaire Léonard-de-Vinci au nord, l’autre en direction de la tour Société générale au sud-ouest. (cliquez pour agrandir l’image)

Le week-end et les jours fériés, une troisième navette circulera de 10 heures à 18 heures, à la fréquence d’un départ toutes les vingt minutes, le long de la perspective monumentale, sur un trajet davantage destiné aux touristes. (cliquez pour agrandir l’image)

Ouverture de l’hôtel Arena La Défense – ex hôtel Itinéraires

Dans ce blog nous avions largement fait écho de l’ouverture d’un hôtel 4 étoiles luxe sous l’enseigne NOVOTEL.

Un membre de l’ARV a rencontré le 18 octobre un Directeur du Groupe FERRÉ (propriétaire de l’hôtel).

Il y a quelques jours, cet hôtel, encore en chantier, a ouvert partiellement au public en mettant à disposition une soixantaine de chambres sur une capacité d’environ 130 chambres.

Cet hôtel a été ouvert sous le nom provisoire de Hôtel ARENA La DEFENSE, le Groupe ACCOR n’ayant pas donné son feu vert pour l’enseigne NOVOTEL tant que les travaux ne sont pas terminés.

Selon la Direction, le projet NOVOTEL avec spa et piscine est toujours d’actualité, mais aucune date de fin de travaux ne nous a été communiquée.

Il reste encore dans la partie non rénovée, des personnes en difficultés sociales qui devraient être hébergées dans un autre lieu qu’à partir de juillet 2018.

cliquez sur les liens suivants :

Hotel Arena La Défense

http://arena-hotel-la-defense.fr/

 

Inauguration U Arena

L’inauguration de la U Arena a eu lieu le lundi 16 octobre en présence de Jacky Lorenzetti (Président de la U Arena et du Racing 92), de Pierre Soubelet (Préfet des Hauts de Seine), de Patrick Devedjian (Président du Département et ancien ministre), de Patrick Jarry (Maire de Nanterre), de Christian de Portzamparc (Architecte du complexe),  et de nombreuses autres personnalités.

L’ARV était invitée en tant que signataire des conventions * relatives à la création et au suivi de chantier ; 4 membres du Bureau étaient présents.

* A noter que c’est sous l’impulsion de l’ancien Président de l’ARV que furent signées les conventions (voir interview ci après) :

interview-du-Président

Discours et plaque d’inauguration : cliquez pour agrandir l’image :

Dans le fichier ci-après , découvrez près d’une décennie de péripéties entre la naissance du projet en 2009 et l’inauguration officielle du 16 octobre 2017.

Une décennie de péripéties

Certains membres du bureau ARV ont par ailleurs assisté à un des trois  concerts d’inauguration donnés par les Rolling Stones dans la U Arena remplie de 40 000 personnes (voir photos ci après – cliquez pour agrandir)

 

Absence de chauffage ( suite )

Vous trouverez ci après la réponse de l’OGIF qui fait suite, d’une part aux nombreuses réclamations des résidents sur le cahier de la loge, d’autre part, au courrier adressé par l’ARV – voir article précédent –

Bonjour,

Suite à la mise en route du chauffage le 2 octobre courant , nous avons effectivement reçu  des réclamations des résidents de plusieurs bâtiments.

Toutes les réclamations ont été prises en compte et consignées dans un cahier de loge tenu par les 2 gardiens de la copropriété et visé par la société prestataire

Une réunion technique a eu lieu le 10 octobre en présence du syndic, de la société en charge du contrat ( ANTONA ET COFI) et de l’ensemble du personnel d’immeuble.

Il y a bien un problème technique empêchant les radiateurs de fonctionner normalement. En vue d’un désembouage des colonnes et radiateurs , un produit a été injecté en juillet , décollant ainsi les boues .

 L’intervention définitive n’ayant pas pu avoir lieu en septembre, les colonnes sont aujourd’hui  » polluées  » par ces boues décollées ce qui perturbe le circuit de chauffe.

Une intervention est prévue lundi mardi et mercredi de la semaine prochaine pour remédier à ce problème.

Souhaitant avoir répondu au mieux à votre demande,

cordialement,

Alexandra DIDELOT Responsable de secteur Direction Régionale Ouest

 

Absence de chauffage dans nos appartements

Après un chauffage toujours en marche durant la période de canicule ( voir dans ce blog article du 20 juin 2017 ), en ce début d’automne, de nombreux résidents se sont plaints auprès du gardien de l’absence de chauffage ou du mauvais fonctionnement dans certains appartements.

De nombreuses notes ont été mises dans le cahier de réclamation de la loge, qui rappelons le, est à la disposition de tous.

L’ARV toujours soucieuse du bien être des résidents a signalé ces faits à l’OGIF ;

Voici le mail qui leur a été adressé :

« Bonjour Madame Didelot,
Nous attirons votre attention sur les problèmes actuels de chauffage.
Alors que celui ci a été, à priori, remis en route le 2 octobre, bon nombre d’appartements ne sont pas encore chauffés ( les tuyaux et les radiateurs sont froids ).
Les réclamations des résidents sont nombreuses auprès du gardien.
Les interventions du prestataire Antona & Cofi depuis le 2 octobre le sont tout autant, mais hélas sans effet.
Pour rappel le chauffage était toujours en marche fin mai / début juin lors des périodes caniculaires, sans parler des essais de chauffage faits par ce prestataire près d’un mois après la fermeture ( votre mail du 20 juin ), certainement pour s’ assurer du parfait fonctionnement lors de la remise en route.
Que se passe t il ?
Merci de votre retour d’information.
Pour le bureau ARV,
Alain Plumas ( Co-Président ) »

Pétition pour un N° d’appel d’urgence

Chaque résident a été informé de la pétition, ouverte ce vendredi 6 octobre, jusqu’au 15 décembre 2017, afin d’obtenir un numéro d’appel d’urgence la nuit ou le week-end.

Nous vous espérons nombreux à venir signer, les choses peuvent changer grâce à vous !

Les feuilles de recueil des signatures sont disponibles à la loge des gardiens mais vous avez la possibilité d’adresser un mail à l’ARV si vous ne pouvez vous déplacer ( voir modalités dans la note )

Retrouvez ici le texte adressé à chacun :

Pétition n° appel d’urgence octobre 17

Jeux Olympiques 2024 à l’U Aréna

La grande enceinte multimodale dont les travaux sont en cours d’achèvement hébergera pour les jeux 2024 les épreuves de gymnastique  et de gymnastique rythmique ainsi que les épreuves de trampoline.

nb : à ce jour l’incertitude demeure sur le lieu où se dérouleront les épreuves d’haltérophilie ( U Aréna ou Zénith de Paris ? )

Gymnastique

La gymnastique artistique est introduite dès les premiers Jeux Olympiques de 1896 à Athènes.

Les compétitions féminines sont : les barres asymétriques, la compétition par équipes, le concours multiple individuel, les exercices au sol, la poutre, le saut de cheval.

En 2004, aux Jeux Olympiques d’Athènes, Emilie Le Pennec, originaire de Nanterre, devient championne olympique aux barres asymétriques. Elle est la première française championne olympique de gymnastique.

Les compétitions masculines sont : les anneaux, la barre fixe, les barres parallèles, le cheval d’arçons, la compétition par équipes, le concours multiple individuel, les exercices au sol, le saut de cheval.

Gymnastique rythmique

Discipline uniquement féminine, la gymnastique rythmique est relativement récente puisque apparue aux Jeux de Los Angeles en 1984. Sur un programme exécuté au sol, les gymnastes utilisent plusieurs engins d’adresse : corde, ruban, cerceau, ballon, massue.

Trampoline

Le trampoline apparait dans les années 1930 mais ne s’implante en France que vers la fin des années 1960. Acrobatique, la pratique du trampoline peut se réaliser en individuel ou en synchronisé. Les athlètes doivent enchaîner dix éléments sans répéter deux fois la même acrobatie, ni effectuer une chandelle intermédiaire entre deux éléments. A chaque élément, l’enjeu est de multiplier et diversifier les rotations du corps dans l’espace (vrilles et saltos).

Le trampoline est discipline olympique depuis les Jeux olympiques de Sydney en 2000.

 

Exposition aux Archives départementales

Les Archives départementales des Hauts-de-Seine, situées 137 avenue Joliot-Curie, (au pied de la passerelle qui rejoint le parc André-Malraux), proposent du 18 septembre 2017 au 29 juin 2018, une exposition gratuite intitulée : «  Zone B, Nanterre et La Défense 1950-1980 ».

Maquettes, plans et photographies évoquent le passé de Nanterre, agricole puis industriel, les bidonvilles et l’urbanisation dans le prolongement du quartier d’affaires de La Défense.

Ainsi le quartier du parc est largement évoqué (les tours Aillaud, les immeubles Kalisz, l’école d’architecture, le foyer des jeunes musiciens, etc.).

Visites libres, ou visites guidées pour les groupes sur rendez-vous (tel 01 41 37 13 59)

L’exposition sera ouverte lors des journées du patrimoine les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017 de 14h00 à 18h00.

Dans le cadre de l’ exposition sur la zone B de Nanterre, les Archives départementales proposent un cycle de conférences, sur l’histoire de ce secteur de Nanterre, son architecture et son urbanisation. Premier rendez-vous le 21 novembre, avec une conférence sur l’évolution de cette zone B.

Vue aérienne de la ZAC B1 (1976)

Vue aérienne de la ZAC B1 (1976)© Cité de l’architecture

L’exposition « Zone B, Nanterre et La Défense (1950-1980) » présente l’histoire du second secteur de la région de La Défense, le 1er secteur, la zone A, étant le quartier d’affaires bien connu. Afin d’approfondir les éléments présentés dans l’exposition, les Archives départementales proposent trois conférences, d’octobre à décembre : 

– La Zone B de Nanterre, par Pierre Chabard, architecte, enseignant à l’ENSA Paris-la-Villette – mardi 21 novembre 2017 – 18h
L’évolution du territoire de la Zone B de La Défense, située sur la commune de Nanterre à travers l’évolution des formes architecturales et urbaines, projetées et réalisées.

– La zone B de Nanterre, terrain d’expérimentation, par Stéphane Dennery, doctorant à l’EHESS – mercredi 13 décembre 2018 – 18h
La zone B de la Défense, un terrain d’expérimentation, entre expositions universelles, aménagement de la région parisienne et planification des transports.

– Les bidonvilles de Nanterre, par Muriel Cohen, chercheuse associée au Centre d’histoire sociale du XXe siècle – 16 janvier 2018.
Histoire des différents bidonvilles de Nanterre, de leurs créations à leurs résorptions, profils des habitants et de leur vie quotidienne.

Entrée libre, sans réservation.

Vous découvrirez sans doute des documents et des photographies anciennes qui complèteront celles que l’on trouve dans notre blog à la rubrique « un peu d’histoire »

Dans cette même rubrique « un peu d’histoire » vous trouverez les rôles et missions des Archives Départementale.

Déménagement du Conseil Départemental

En avril 2018, les 2500 agents du Conseil Départemental quitteront l’Hôtel du Département pour rejoindre leur nouveau bâtiment de 31000 m² dans l’enceinte de la future Aréna dont la construction est en cours d’achèvement.

L’investissement de ce nouveau bâtiment représente près de 170 millions d’euros.

L’ancien Hôtel du Département sera vendu ; un autre immeuble dans lequel travaillent d’autres fonctionnaires du Département, celui là loué, sera restitué.

photo du nouveau bâtiment du Conseil Départemental

 

L’interview de l’ARV par BFM Paris

 

Inattendu mais rituel : pour assurer l’entretien annuel de 21 km de canalisations souterraines, le concessionnaire coupe l’alimentation .

Chaque été, 10.000 foyers de Nanterre sont privés d’eau chaude pendant une semaine du 7 au 13 aout 2017 – BFM Paris

L’opération se répète tous les étés depuis plusieurs décennies, 10.000 logements et 150 tours de bureaux de La Défense subissent une coupure d’eau chaude d’une semaine à la même période. En cause des travaux de maintenance du concessionnaire du  réseau de chaleur, qui obligent les habitants à s’organiser.

Jusqu’à dimanche, 10.000 foyers de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, sont privés d’eau chaude. Une coupure devenue un rituel pour les habitants du quartier durant cette période estivale.

« Ca commence par le Vallona, ensuite il y a le frère jumeau le Liberté et tous les immeubles qui vont jusqu’au bout de la rue, explique Alain Plumas (Co-Président de l’Association du Vallona) résident du quartier depuis les années 80. Ce sont tous des immeubles qui sont alimentés en eau chaude par la société Enertherm, c’est une grosse chaufferie qui se trouve derrière l’Arena, sur Courbevoie. »

Pendant une semaine chaque été, la société, concessionnaire du réseau d’eau chaude procède à l’entretien des canalisations et met pour cela la centrale à chaleur à l’arrêt. Une coupure annuelle qui demande un peu d’organisation pour les habitants et du système D. Pour Mohamed qui fait prendre un bain à sa fille, ce sera plusieurs transferts d’eau vers la salle de bain, chauffée dans une cocotte sur la cuisinière.

« On prend la petite bassine avec de l’eau chaude, qu’on met dans sa baignoire. On va venir mélanger avec de l’eau froide et on fait comme ça pendant une semaine », explique ce père de famille.

Douche, toilette, vaisselle à l’eau froide

Habitués, certains relativisent et acceptent ce désagrément. « Que ce soit pour la douche, la toilette, la vaisselle, c’est à l’eau froide. Il n’y a rien d’extraordinaire, ce n’est pas la catastrophe », tempère un riverain.

D’après le concessionnaire interrogé dans Le Parisien, cette coupure d’eau chaude bien que contraignante est nécessaire. « Cela paraît étonnant. Mais afin de réaliser la maintenance des installations de production et de distribution, nous sommes dans l’obligation d’arrêter toute la centrale. Nous n’ignorons pas que cette coupure annuelle occasionne une gêne pour pas mal d’habitants du quartier, mais elle est hélas, indispensable à un bon entretien de nos équipements », souligne la direction.

Enertherm explique par ailleurs choisir cette période de départs en vacances pour procéder aux travaux afin de limiter les désagréments. Le concessionnaire promet un retour à la normale dans le quartier dans la nuit de dimanche à lundi.

Interview réalisée par Florian Chevallay de BFM Paris

La résidence, le parc, les habitants….